GPEC or not GPEC ?

Publié le par unsa ibm

GPEC or not GPEC ?

L’accord de Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences (GPEC), signé par UNSA, CGC, CFDT, CFTC) qui était à durée déterminée n’est plus valide depuis le 25 avril 2018.

Les avenants « Mesures de Fin Carrière » (MFDC) et « Plan de Transition vers la Retraite » (retraite progressive PTR) attachés à l’accord principal sont aussi partis avec l’eau du bain.

Les négociations pour un nouvel accord ont débuté en mars 2017.

Après 7 réunions de négociations (comprenant aussi l’avenant PTR : Plan de Transition vers la Retraite) ce nouvel accord et ces avenants ont été mis à la signature en juillet 2017.

Curieusement, alors que ce projet d’accord contenait des engagements minima sur les temps de formations, demandés par l’UNSA et qui constituaient un progrès, n’a été signé que par l’UNSA. Les autres organisations syndicales, embrayant le pas de la CGT, ont fait valoir leur droit d’opposition et de ce fait ce nouvel accord n’a pu être valide.

UNSA avait aussi signé, seule, l’avenant « PTR » qui a permis à plus de 80 personnes d’en bénéficier.

A la date du 25 avril 2018, cet avenant a aussi disparu avec l’avenant « Mesures de fin de Carrières » (MFDC).

Depuis les négociations ont repris et la dernière réunion est programmée pour le jeudi 21 juin.

Pour l’UNSA il est maintenant temps d’en finir avec cette négociation « à tiroir ». En effet UNSA est de plus en plus sollicitée par des salariés intéressés par le PTR qui ne comprendraient pas que ce dispositif passe aux oubliettes.

Nous avons déjà obtenu le relèvement des planchers minimas à 2 000 € pour les avenants PTR et MFDC,
Nous avions demandé qu’il n’y ait pas d’avenant et que nous n’ayons qu’un seul accord incluant PTR et MFDC car pour l’UNSA la GPEC est un tout.

L’UNSA revendique toujours :

  • Que les personnes qui prennent le PTR puissent passer cadres en heures afin de pouvoir bénéficier au plus tôt du dispositif gouvernemental « pré retraite progressive »
  • Qu’il y ait une compensation financière pour les personnes qui auront la décote provisoire sur Agirc Arco.
  • Qu’il puisse y avoir un mécanisme de rachat de trimestres permettant de rendre davantage de personnes éligibles au dispositif PTR.

 

L’UNSA défendra ces points lors de cette ultime réunion de négociation.

La suite au prochain numéro ….. L’UNSA vous tiendra informé du résultat de cette négociation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dieudonné 21/06/2018 19:52

Bonjour.
Les "heureux" béneficiaires du dispositif PTR version 2017 peuvent ils esperer un effet rétroactif des eventuelles ameliorations qui seront obtenues ?