Participation : un accord négocié qui porte ses fruits

Publié le par unsaibm.over-blog.com

 

Un nouvel accord de participation a été négocié en 2010 entre la Direction et les syndicats représentatifs chez IBM (UNSA, CFE-CGC, CFDT, CGT).

 

En juillet 2010, l'UNSA, la CFE-CGC et la CFDT ont signé cet accord, la CGT fidèle à son habitude de ne rien signer, ne l'a pas fait.

 

Ce nouvel accord, non dérogatoire, ne tenant plus compte des résultats négatifs antérieurs, avait toute les chances de « déclencher » et permettre au personnel IBM de renouer, enfin, avec la participation. Cette chance est devenue une certitude.

 

L'annonce officielle du montant de la réserve spéciale de participation doit avoir lieu autours du 15 avril, les comptes IBM France n'étant pas encore certifiés.

 

Un des syndicats signataires, ayant sans doute bénéficié de « fuites » et indiscrétions, a claironné (proximité des élections obligent) le montant estimé à aujourd'hui de la participation en essayant de tirer toutes les couvertures à lui.

 

L'UNSA, qui a pour objectif de rassembler les syndicats dans un pôle réformiste permettant de donner plus de poids aux revendications pour le bénéfice du personnel, trouve dommageable ces « gamineries » et « chicaneries » qui n'apportent rien d'autre que de la division, et aurait préféré que les 3 signataires de cet accord vous informent dans un tract commun, à partir de l'annonce officielle des comptes certifiés.

 

En attendant l'annonce officielle après certification des comptes, voici donc les estimations actuelles :

 

En avril 2011, les salariés d’IBM France devraient se partager une somme globale (RSP : Réserve Spéciale de Participation) de 16,1 millions d’euros (soit 1,5 % de la masse salariale)

 

La répartition individuelle, proportionnelle au temps de travail effectué devrait être la suivante :

 

Une somme égale pour tous (issue de la négociation) d’environ 300 euros par personne (20 % de la RSP) additionnée d'une somme proportionnelle au salaire de l’année 2010 (RTR), plafonné à 3 fois le plafond de la sécurité sociale (soit 8.838 €/mois).

 

L'UNSA pour signer cet accord a négocié que le plafond légal égal à 4 fois le plafond de la sécurité sociale soit rabaissé à 3, augmentant ainsi la part revenant aux plus petits salaries dont nous faisons partie .

 

Le minima de participation devrait être d’environ 400 euros, le maximum d’environ 2300 euros.

 

Il est à noter que les formules permettant de calculer votre participation sont uniquement dépendantes de votre salaire et de votre temps de présence et complètement indépendantes de votre évaluation de l'année : notés 4 ou notés 1, à salaire égal et temps de présence égal, vous toucherez la même somme.

 

Ces sommes seront selon votre choix :

 

  • versées dans le Fonds Commun de Placement (FCP) de votre choix dans ce cas elles seront bloquées pendant cinq ans (sauf cas spéciaux). Elles ne feront pas l’objet de charges sociales et ne sont pas soumises à l’impôt.

  • Versées immédiatement sur votre paie, dans ce cas vous paierez des charges et des impôts.

L'UNSA IBM est heureuse d'avoir participé activement à cette négociation et signé cet accord favorable au personnel IBM France.

 

Ceci ne doit pas nous faire oublier que nous devons continuer à faire pression sur la direction afin qu’IBM revienne à une politique salariale digne d’une entreprise qui a de tels résultats, avec notamment la reconnaissance des efforts de tous au travers d’augmentations générales (au minimum de l’inflation).

 

L'UNSA IBM demande que les syndicats représentatifs IBM se rassemblent afin de porter haut les légitimes revendications salariales du personnel IBM France, au regard des excellents résultats d'IBM en France et dans le monde, ainsi que de la très généreuse redistribution de dividendes aux actionnaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article