news PSE : CCE du 24 juillet et CHSCT Parisiens

Publié le par unsaibm.over-blog.com

Brève CCE du 24 juillet.

 

Consultation sur le Livre I

La direction confirme les dernières mesures qui tiennent compte de l'avis de la Direccte (que l'UNSA avait rencontrée et où elle avait signalé ces point faibles du plan) (Cf CR de la réunion CCE du 17 juillet)

 

La direction informe le CCE qu'elle est encore en discussion sur le sujet des mobilités contraintes.

 

La direction informe le CCE qu'en cas de refus de mobilité contrainte, le poste alors non occupé dans le centre de compétence serait ouvert dans le cadre du "jeu de dominos"

 

La direction annonce la mise en place, le 19 aôut, d'un site WEB créé par ALTEDIA (l'organisme qui gerera l'EMC (espace mobilité compétence). Ce site donnera le détail des mesures d'accompagnement et les aides et explications nécessaire à la réflexion pour prise de décision.

 

La direction récuse les rumeurs de PSE sur 2014. Elle informe les élus qu'une réunion GPEC aura lieu le 17 Septembre pour revoir les chiffres de la GPEC et que le chiffre de 1200 suppressions de postes sur 2 ans devrait être revu, et qu'elle communiquera sur ce sujet en septembre (doit on comprendre que ce chiffre de 1200 pourrait être revu à la baisse ?)

 

Le Comité Central d'Entreprise a rendu un avis négatif pour cette consultation du livre I considérant le déphasage entre les résultats positifs d'IBM France et l'ampleur du PSE.

 

Présentation des expertises complémentaire Secafi.

Cette présentation a été sujette à polémique, Secafi n'a pas tenu compte des jeux de "domino" possible entre P2 et P1  et a comptabilisé uniquement la population P1 éligible aux  mesures de fin de carriere soit  457 personnes.  Le nombre réel de personnes éligibles aux mesures d'âges est le double si l'on considère la population  totale (P1 et P2).

L'UNSA a contesté cette approche en séance.

 

Sur ce sujet :

Article de presse "L'expension"

 

 

 

Réunions de consultation des 3 CHSCT parisiens sur "le plan d'adaptation d'IBM France 2013"

 


Les CHSCT ont chacun demandé une expertise sur "les Conséquences sur la santé et les conditions de travail du projet d’adaptation d’IBM France SAS".

Ces expertises ont été réalisées par les Cabinets ORSEU et SECAFI.

 

Les 3 CHSCT Parisiens, s’appuyant sur les rapports d’expertises réalisés ont tous donné un avis négatif à ce plan.


Les CHSCT ont, s’appuyant sur les rapports d’expertises, émis un certain nombre de recommandations à la direction, propre à limiter les risques psychosociaux générés par ce plan, notamment :

 

- Mise en place d'un plan de formation spécifique documenté et financé lié aux changements induits par la réorganisation, les mutations, les adaptations aux nouveaux processus, les métiers identifiés comme étant en fin de vie ou délocalisés.

 

- Accompagner spécifiquement les managers 1ere ligne sur la conduite du changement induite par le PSE, par de l'information du type GPEC, de la formation à l'accompagnement du changement ainsi qu'une sensibilisation pour tous à la détection des signaux faibles (RPS) et une formation plus approfondie dans les secteurs identifiés comme « à risque particulier » par les experts, les sessions pps, les chsct.

 

- Reconnaître de façon visible et auditable, la nécessaire période d'adaptation d'un salarié à son nouvel environnement par une neutralisation bienveillante de sa note PBC suite à un changement de poste, une mutation, un changement de métier dans le cadre de ce PSE.(neutralisation bienveillante signifiant égal ou supérieur à 2 et en aucun cas inférieur à sa note PBC précédant le changement occasionné par le PSE)

 

- Reconnaître de façon visible et auditable, la nécessaire période d'adaptation d'un salarié à son nouvel environnement par une neutralisation bienveillante de sa note PBC suite à un changement de poste, une mutation, un changement de métier dans le cadre de ce PSE.(neutralisation bienveillante signifiant égal ou supérieur à 2 et en aucun cas inférieur à sa note PBC précédant le changement occasionné par le PSE).

- Compenser les risques de fragilisation des collectifs de travail par un renforcement du soutien social de la part des collègues et des supérieurs hiérarchiques par des actions organisées programmées et récurrentes, d'animation et de convivialité. Cette démarche pourrait s'inscrire dans un programme à définir de Qualité de vie au Travail structuré et budgétisé.

 

- Le CHSCT demande à ce que les salariés restants soient reconnus, encouragés, soutenus par la hiérarchie face aux difficultés rencontrées avec les process, les clients difficiles et correctement rémunérés pour leurs efforts.

 

- Le CHSCT demande à ce que le recouvrement suite à un transfert d'activité d'un P2 par un P1 soit réalisé avec transfert de l'expérience, mentoring documenté avec contenu et calendrier de réalisation.

 

Quelques conseils pour les volontaires aux mesures d'âge


Demander à la CNAV un relevé à jour
Il ne coûte rien demander un bilan de carrière à la CNAV et de vérifier qu'il est conforme. Certaines CNAV n'ont pas validé  les années 77 et 78 parce qu'IBM n'avait pas mis les taux de cotisations sur les bulletins à l'époque. Dans ce cas réclamer une attestation à IBM (les fiches de paie de cette époque étant sur microfiches  le délai peut être assez long pour  récupérer l'attestation).


pour consulter son relevé CNAV


Rachat de trimestres
Demandez très rapidement à la CNAV  un devis de rachat de trimestres pour les raisons suivantes :

1)  tout le monde ne peut pas racheter des trimestres - Il faut des "carrières à trou" ou des trimestres pour études supérieures rachetables à condition que de petits jobs d'étudiant ne vous en donnent pas droit  !!!  certains viennent d'en faire la déconvenue

Un trimestre racheté et un trimestre validé ce n'est pas la même chose surtout pour les carrières longues !

2) le délai pour avoir un devis est tellement long suivant les CNAV le salarié qui voudra se positionner le 5 septembre n'aura pas son devis en poche et il ne sera pas capable de donner le montant !
Ce serait dommage de  rater le train car il  n'est  pas sur qu il passera deux fois ....

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article