11/07 : L'accord de méthode est signé, et maintenant ?

Publié le par unsaibm.over-blog.com

Pour découvrir l’accord de méthode, cliquez ici.


Tous les IBM’ers ont normalement reçu un mail les avertissant de leur statut par rapport au PSE P1 ou P2.

Rappel : 

P1 = Salariés en activité, en contrat à durée indéterminée occupant un poste au sein d’une catégorie professionnelle affectée par des suppressions de postes.   P2 = Salariés en activité, en contrat à durée indéterminée occupant un poste au sein d’une catégorie professionnelle non affectée par des suppressions de postes, mais dont le départ permettrait un repositionnement effectif à un salarié de la P1.

Il peut exister des erreurs, si vous pensez que votre statut n’est pas le bon en comparaison avec vos collègues, il faut remonter la ligne hiérarchique pour plus d’explications.

En cas de problème vous pouvez nous contacter (unsaibm@free.fr), nous demanderons (de façon anonyme pour vous) des explications à la DRH.

Pour mieux vous situer en tant que P1 ci-joint le tableau des suppressions de postes envisagés par grande entité :

Entités IBM impactées

GTS

GBS

SWG

STG

 S&D Coverage

Support Fonctions

France Lab

IGF

TOTAL

Effectifs au 31 Mars

3156

1741

760

516

433

1 787

675

52

9120

Suppressions de postes envisagées

223

240

14

19

24

143

26

0

689

Attention ceci n’est pas homothétique par sous entité.

Afin d’éviter les licenciements, il est nécessaire qu’il y ait un grand nombre de volontaires aux mesures d’âges et aussi en départs volontaires.

Chaque mesure d’âge ou départ volontaire acceptée sauvera potentiellement un emploi.

 

Les zones de risque dans le plan sont

  • L’entité GBS, ou il y a de nombreuses suppressions de poste et peu de personnes éligibles aux mesures d’âge. Il y aura sans doute nécessité de transfert de P1 GBS vers des postes libérés par des P2 GTS candidats au départ pour limiter les risques de licenciements..
  • Les mutations géographiques contraintes, où le refus de mutation met le salarié dans une situation précaire avec un risque de licenciement avéré.

L’UNSA qui continue de se battre sur ce sujet a rencontré la Direccte qui nous a confirmé que malheureusement cette manière de faire n’était pas illégale.

 

Pour les deux points suivant, nous n’avons toujours pas de réponses claires de la Compagnie :

 

1) Depuis le 31 mars 2013, date d’arrêté des effectifs pour le PSE, un certain nombre de salariés ont quitté  la Compagnie.

L’UNSA demande que les salariés ayant quitté la compagnie qui étaient P1 soient retirés des 689 départs et que les salariés partis qui étaient P2 voient leurs postes proposés à la population P1.

 

2) Les salariés qui refusent la mutation pourront être licenciés. Si leur licenciement n’intervient qu’après la phase de volontariat, pour peu que l’on arrive aux 689 départs, la compagnie s’étant engagé à ne pas dépasser ce nombre, ils ne seront pas licenciés. Si leur licenciement arrive avant la fin du volontariat ….

L’UNSA demande que la compagnie attende la fin du volontariat pour statuer sur leur sort.

 

Les différents calendriers de mise en œuvre du plan

 


Accedez à la page d'information "L'UNSA vous informe sur le PSE 2013"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

electricien 26/03/2015 16:34

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement