2eme réunion sur les mesures GPEC du 17 janvier 2014

Publié le par unsa ibm

Cette réunion fait suite à la première réunion du 8 janvier (cf CR sur le blog UNSA

 

Ce qu’à réclamé l’UNSA lors de la réunion

 

- L’UNSA, au vue des chiffres GPEC révisés le 18 et 19 décembre, ne comprend pas cette précipitation et demande une expertise économique dans le cadre de la GPEC.
La direction ne s’y oppose pas pour peu que le CCE cautionne la démarche.

- L’UNSA qui est vigilante sur le respect des accords signés demande que les engagements de la direction pris dans l’avenant à l’accord de méthode du PSE 2013 soient respectés c’est à dire

o    L’intégration dans la démarche GPEC de la formation

o    L’information de la commission de suivi du PSE des points suivants : Les formations mises en œuvre dans les reclassements internes/externes ;  le bilan des reclassements et permutations ;  le suivi des postes supprimés au regard des catégories professionnelles.
L’UNSA demande qu’une réunion du comité  de suivi soit programmée afin de suivre ces points.

o    La négociation de l’accord « génération » et de l’accord « travail à distance »

- L’UNSA réclame que les conditions des départs volontaires 2014 ne soient pas individuellement inférieures aux conditions du PSE 2013 y compris pour la partie fiscale (ainsi si une personne au variable à moins gagné en 2013 qu’en 2012, le calcul de ses indemnités se ferait sur la base du salaire 2012).
La direction prend acte de ce point.

- L’UNSA réclame que des engagements chiffrés d’embauche de jeunes au sein de la compagnie IBM France (et non pas IBM en France incluant Lille) soient inscrits dans l’accord.
La direction semble accepter ce point.

- L’UNSA demande de renégocier l’accord GPEC pour qu’il soit en phase avec la nouvelle loi LSE (loi de sécurité de l’Emploi).
La direction accepte ce point demandé par d’autres organisations.

- L’UNSA réclame un gel des PBC sur 2014 et qu’il n’y ait pas de notes 3 et 4 en 2014.
La direction en prend note.

- L’UNSA a pris note que Alain Benichou, président d’IBM France, a repris, lors de ses vœux aux organisations syndicales, la revendication UNSA de traiter de la qualité de vie au travail chez IBM en 2014 (cf  "les négociations prioritaires UNSA pour 2014 sur le blog UNSA)
Afin, qu’au delà du marketing de cette approche, celle-ci puisse déboucher sur du concret, l’UNSA demande des engagements concrets  sur ce sujet dans le projet d’accord de méthode.

 

Ce que dit la Direction

La Direction nous indique qu’elle souhaite un accord qui aurait  une durée de validité sur l’année 2014 et qui donc comprendrait deux volets

  •  Un projet de départs uniquement sur la base du volontariat qui prioriserait les personnes volontaires surnuméraires du PSE 2013. 
  •  Une phase de revitalisation.

 

En conclusion cette réunion était une réunion d'attente. 

Nous devrions avoir des informations plus concrètes lors de la prochaine réunion de négociation du 28 janvier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 21/01/2014 11:51

je partage ton avis Lambda , car comme les dents une fois qu'elles sont dévitalisées je ne connais pas de méthode pour les RE-vitaliser ... Je crains que la méthode soit ... comme dans le film L'AN
01 ... on efface tout et on recommence avec des nouveaux ...

lambda pas béta 21/01/2014 11:01

Peut être la revitalisation signifie t elle le rajeunissement des effectifs. Mon manager m'a dit en 2013 que la moyenne d'âge chez IBM était trop élevée et que ce n'était pas bien pour la compagnie
et je n'ai pas eu d'explication convaincante à mon goût.

Quelles que soient les revendications syndicales : ne perdez pas de vue que la seule préoccupation de la direction est de répondre aux exigences de la corp en termes de profits dans le cadre de la
"road map 2010 2015" auquelle succédera une autre feuille de route du même genre probablement.

A force d'accompagner...on va se retrouver majoritairement accompagnés vers la sortie.

Patrick 21/01/2014 09:17

si on se base sur cette définition : " apporter à un organisme déficient une vitalité nouvelle, des éléments propres à rétablir son fonctionnement " alors enfin notre direction a compris qu'il y a
avait un malaise , voire plus à IBM France ... Ils y ont mis le temps mais bon maintenant comment vont ils nous revitaliser ? peut être en " dévitalisant tous ceux qui sont actuellement en place et
en en mettant des nouveaux ... attendons pour voir mais n'espérons quand même pas trop .

Stef 20/01/2014 20:30

qu'est-ce qu'une phase de revitalisation ?