CSE-C extraordinaire du 05 Novembre : Plan de réduction d'effectif

Publié le

CSE-C extraordinaire du 05 Novembre : Plan de réduction d'effectif

CSE-C extraordinaire du 05 Novembre : Plan de réduction d'effectif

 

L’ordre du jour du CSE Central du 05 Novembre était le suivant :

« Information sur la communication auprès du Comité Européen de "Workforce rebalancing actions »

Cette réunion n’avait que pour but de décliner l’information donnée la veille au Comité Européen

A cette occasion et comme attendu, un plan de réduction d’effectif a été annoncé sans pour l’instant de volumétrie précise pour la France

Ces chiffres seront annoncés le 16 Décembre lors du CSE Central plénier

Il a été annoncé une réduction d’effectif de 7700 pour l’Europe hors Italie et France

Pour la France ces réductions se feront sous la forme d’un PSE mixte (départs volontaires éventuellement complété de départs contraints), avec des départs à partir de mi Mai 2021 et concernera toutes les entités d’IBM France

Pour la direction, les projets de réduction d’effectif et de la création de NewCo répondent à 2 logiques différentes et les procédures seront différenciées.

Pour l’UNSA, nous nous inscrivons effectivement dans le cadre d’un PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi) constitué d’un PDV (plan de départ volontaire) complété par des départs contraints si l’objectif de réduction d’effectif de la Compagnie n’est pas atteint avec le volontaire.

Ce plan de départ volontaire est lui-même constitué de départs en MFDC (mesures de fin de carrière) et de MDV (mesures de départs volontaires) pour les salariés volontaires n’ayant ni l’âge ni les trimestres. Les conditions d’éligibilités (âge et nombre de trimestres minimas pour les MFDC pourraient être améliorées) 

 

L’expérience chez IBM montre que le plus gros volume de départ sera de loin les MFDC.

Pour l’UNSA le mot d’ordre est simple et constant : « zéro départ contraint »

La clé pour atteindre cet objectif sera d’avoir de très bonnes mesures de départ (là nous parlons argent). Le but de l’UNSA est donc de négocier les meilleures conditions possibles et l’UNSA incite la Compagnie à ne surtout pas hésiter à être très généreuse.

L’UNSA a par ailleurs alerté, lors du CSE-C, la direction des risques encourus sur la santé du personnel par la déclaration suivante :

« Des informations alarmantes et non vérifiées circulent aujourd’hui.
L’UNSA s’inquiète des effets des annonces récentes : Newco, plan de départs, lourdes de transformations et de modification des situations professionnelles individuelles, sur les risques Psycho sociaux.
Ces situations sont d’autant plus anxiogènes alors que nous sommes actuellement dans une période de confinement, de télétravail et de solitude pour certains
L’UNSA demande à la direction de tout mettre en œuvre pour pallier ces risques considérant son obligation de sécurité sur son personnel
 »

 

Le calendrier :

 

- Première réunion de négociation le Jeudi 12 Novembre où les MFDC seront étudiés

  L’UNSA présentera à cette occasion ses revendications

- Réunion du comité paritaire de suivi de la GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) les 18 et 19 Novembre

  Un premier éclairage sur la situation par BU pourrait être présenté

- Première réunion sur le plan le Mercredi 16 Décembre lors du CSE-C

  Communication des chiffres pour la France

 

A ces occasions, l’UNSA 1er syndicat chez IBM France défendra avec détermination et conviction l’intérêt de tous les salariés

 

Vous avez des questions ?

Nous avons les réponses.

Contactez nous en toute discrétion. Cliquez Ici

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article