3ème réunion sur le projet de plan de réduction d’effectif

Publié le

3ème réunion sur le projet de plan de réduction d’effectif

3ème réunion d'information sur « l’accompagnement social du projet PSE »

 

 

La direction a invité le Vendredi 27 Novembre les Organisations Syndicales à une troisième réunion CSP (Comité Social Paritaire) intitulée Accompagnement social projet PSE

 

Pas de nouveautés, très peu d’information dans cette réunion, mise à part des précisions données en séance sur les pyramides d’âges et un calendrier envisagé que nous avons publié sur notre site W3 Publisher :

https://w3.ibm.com/w3publisher/unsa-ibm

Ces données pourront encore évoluer à la marge d’ici la « photo » qui servira de base au plan.

 

La Direction souhaitait  traiter le projet NewCO d’externalisation des services d’infrastructure indépendamment du plan de réduction d’effectif.

L’UNSA ne partage pas ce point de vue et a donné son analyse de la situation :

L’UNSA avait commencé à travailler sur les négociations et s’est vite aperçue de la complexité de l’enchainement PSE / NewCo, tant dans ses aspects juridiques que sociaux. L’UNSA considère que l’articulation des 2 projets doit être prise en compte dans les négociations du PSE.

 

En effet le montage juridique qui sera pris pour transférer le personnel GTS IS et Supports vers la NewCo sera loin d’être neutre pour les salariés GTS qui voudraient prendre le plan.

Il y a un risque que les salariés GTS IS qui prendront les mesures de fin de carrière avec dispense d’activité soient transférés vers la NewCo car faisant partie d’une entité « cible ».
Dans ce cas quid pour eux des mesures de ce plan et de l’environnement social IBM négocié  qu’ils pourraient quitter : Mutuelle, Prévoyance, taux de contribution patronale au CSE à 3,8%, … à la NewCo ?

 

Ces salariés devront avoir nécessairement une vue très claire des conditions de leur dispense d’activité avant retraite pour se déterminer. Et s’il reste des inconnues, ceci freinera le volontariat et augmentera, in fine, le risque qu’il y ait des licenciements contraints, ce que l’UNSA se refuse à accepter.

Pour l’UNSA il est trop tôt pour mettre des propositions sur la table car il y a encore trop de paramètres inconnus.

L’UNSA attend donc des éclaircissements de la part de la direction sur ces points avant d’envisager d’entamer sérieusement les négociations

L’objectif de l’UNSA est connu : Avoir le meilleur accord possible afin d’éviter tout licenciement et ne pas oublier ceux qui resteront.

Dans le CSE-C du Mercredi 25 Novembre, une déclaration de l’UNSA allait déjà dans ce sens :

« Pour l’UNSA, l’accord PDV de Montpellier ne peut être qu’une base et doit être largement amélioré, notamment sur les mesures de fin de carrières. En effet devant la pyramide des âges (environ 1 400 de plus de 57 ans) et la volumétrie annoncée (entre 1180 et 1385 postes qui seraient supprimés), la plus forte jamais connue chez IBM, ce plan doit être largement plus incitatif, ce d’autant que le contexte de la crise Covid n’incite pas aux projets professionnels extérieurs à IBM.
L’objectif de l’UNSA reste constant : « Zéro Licenciement contraint».
 »

La direction a répondu que le projet économique décrit dans un probable livre 2 concernerait l’ensemble des BUs et inclurait GTS IS indépendamment de la création de NewCo.

La direction concède que la complexité de la situation rend les négociations plus difficiles mais ne les rend pas impossibles.

Les autres OS ont indiqué à la Direction qu’ils partageaient notre analyse et attendaient de même des précisions sur ces projets avant d’entamer les négociations.

En conclusion de la réunion l’UNSA a indiqué qu’elle serait vigilante sur les risques Psychosociaux, car ces projets suscitent beaucoup d’interrogations, de stress, dans une période ou le moral index moyen en France est bas et dans un contexte de télétravail où certains peuvent se sentir isolés.

L’UNSA a aussi indiqué qu’elle comprenait bien que s’il fallait un peu de temps à la Direction pour présenter ces projets avec le niveau de précision attendu pour pouvoir négocier, le calendrier était tout de même contraint car les salariés ne pourraient pas rester longtemps dans l’expectative.

Ils ont besoin assez rapidement d’une vision claire de leur avenir, mais avec le temps nécessaire à trouver un accord apte à éviter les licenciements.

La direction s’est engagée Lundi 30 Novembre à communiquer par mail des chiffres encore plus précis notamment le détail pour GTS entre IS et TSS. Nous les mettrons sur notre site W3 Publisher dès que possible.

 

Prochaine réunion de négociation dans 15 jours

Calendrier envisagé par la direction :

R0 : Version 1 des Livre 1 (mesures sociales) et Livre 2 (justification économique) communiqués aux représentants du personnel par l’intermédiaire de la convocation

R1 : Annonce du plan le 16 Décembre lors d’un CSE Central. Les élus du CSE-C choisiront alors un cabinet d’expertise qui les aidera, ainsi que les organisations syndicales à comprendre la situation et agir pour infléchir autant que possible les conséquences de ces plans.

La direction aura 4 mois à partir de la R1, pour remettre le dossier du plan à la DIRRECTE

Ouverture du Plan : mi Mai.

La direction ne nous a pas donné, à ce jour, ni information ni calendrier précis sur le projet NewCo.

 

 

 

Vous avez des questions ?

Nous avons les réponses.

Contactez nous en toute discrétion. Cliquez Ici

Adhérez pour être mieux protégé

 

 

3ème réunion sur le projet de plan de réduction d’effectif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article