Flash info Ruptures Conventionnelles Collectives et Mesures de Fin de Carrière.

Publié le par unsa ibm

Le 8 mars, la  Direccte nous a informé qu'elle a homologué l’accord RCC IBM.

Nous entrons donc dans sa phase opérationnelle.

Suite à la réunion de suivi de l’accord RCC du 9 mars 2018 et de la réunion de suivi de l’avenant 1 de l’accord GPEC concernant les mesures de fin de carrières :

Pour un objectif de 94 RCC dans les 4 entités cibles, 124 personnes ont, à la date d’aujourd’hui, fait acte de candidature. 115 sont aujourd’hui éligibles. Les projets doivent encore être validés par l’antenne dédiée et les manageurs avant d’être concrétisés.

Concernant les MFDC qui pourraient compléter éventuellement les RCC, 146 personnes ont à ce jour contacté l'antenne, dont 21 qui se sont avérées non éligibles (périmètre, critères d’âge, etc), soit 125 dossiers éligibles.

Devant cette situation, très peu de départ MFDC pourront se concrétiser et nous allons vers un ratio d'un tiers des candidats qui pourront concrétiser leur départ.

Personne ne s’attendait à autant de candidats RCC en si peu de temps, ce qui pose question.

Dans ces conditions très peu de candidats aux mesures de fin de carrière seront « élus ». Seuls ceux qui sont proches, voire très proches de la retraite, ont une chance d’être pris. 

Ceci risque de créer une très grande frustration après de nos autres collègues qui se voyaient déjà en préretraite.

L’UNSA a interpellé la direction sur ce sujet.  En effet beaucoup de nos collègues pour qui le départ n'aura pas pu se concrétiser auront du mal à se remotiver sur le peu de mois qui leur reste à travailler avant la retraite.

L’UNSA a demandé à la Compagnie qu’elle en tire les conséquences et qu’elle trouve les dispositifs adéquats afin de satisfaire toutes les demandes de départ en préretraite : à minima pour les candidats à 12 mois et moins  de la retraite, voire d’aller jusqu’à 24 mois.

Réponse lors du Comité Central d’Entreprise du 14 mars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TITI 16/03/2018 13:57

Bonjour, Le calcul du nombre des années pleines d'ancienneté pour le calcul de l'indemnité spécifique incitiative dans le cadre du projet de RCC est basé sur des années pleines appréciées au 1ier avril 2018. Il n'est pas prévu de calcul au prorata temporis pour l'année courante. Etant donné que la date de début de congé mobilite et/ou de rupture de contrat a été reportée au Ier mai 2018 à l'ensemble des éligibles, est il normal de toujours considérer la date du 30 avril pour le décompte des années pleines d'ancienneté ?
Les collaborateurs validant une année pleine supplémentaire courant avril vont perdre le bénèfice de la rise en compte d'un année pleine d'ancienneté complémentaire pour le calcul. Est ce normal?

Xxxx 09/03/2018 18:57

Pourquoi 24 mois ... Les departs précédents se faisaient à 36 !

Bob 09/03/2018 18:13

avez vous la repartition des demandes de RCC par BU

Bob 13/03/2018 10:27

pas de réponse? est ce les 115 éligibles RCC sont juste des contacts téléphoniques ou des revues téléphoniques de 30 mns ou des projets déposés? La répartition par BU est importante pour nous étant donné que toutes n'ont pas le meme nombre de tiquets.
merci,