infos flash UNSA IBM : mutuelle, dénonciations d'accords, saga judiciaires Gallium, PSE GTS / IS

Publié le par unsa ibm

 Mutuelle 

La Direction a présenté ce jeudi 2 mars 2017 la structure de l'offre "complémentaire santé", composée d'un socle répondant aux critères solidaires et responsable (CSR), de deux options cumulatives,

- La cotisation pour le salarié IBM est fonction de son salaire
- La cotisation pour conjoint et enfants est un forfait indexé sur le PMSS 

La participation de l'employeur est uniquement pour le salarié sur la partie "socle" d'un montant de 75% (78% si un accord d'entreprise est signé), pour des prestations légèrement modifiées pour certaines à cause du CSR.

C’était la dernière réunion de « négociation » proposée par la direction

Un accord d'entreprise sera présenté mi-mars avec une clause de révision de la participation employeur en fonction des évolutions de tarifs : Exemple, réduire le % de la participation employeur si les tarifs de la complémentaire santé évoluent du fait de la consommation ou du gouvernement (taxation) – Comme ils l’ont fait sur la CAPI

Simulation UNSA au vue des hypothèses du 2 mars 2017
cliquez ICI

L'UNSA qui a été l’une des rares organisations signataire de l’accord sur la mutuelle attend qu’IBM revoit sa copie notamment sur sa participation pour les cotisations enfants et Conjoint

L’UNSA à travers la dénonciation de cet accord constate encore une fois une volonté de la direction de supprimer tous les avantages acquis et de faire 1,5 Million d’euros d’économies sur le dos des salariés ! Quid de l’avenir des salariés de la mutuelle ?  choix du prestataire le 15 mars.

Et ce n’est pas fini ….

La Direction vient d’annoncer la dénonciation de plusieurs accords signés par l’UNSA dont :

• Classification des techniciens d’ateliers, signé le 08 07 1983
Classification des assistants technico-commerciaux, signé le 08 03 1985
Classification des inspecteurs, signé le 29 10 1986
Essais professionnels, signé le 18 10 1982.
• Droit Syndical, Périmètre des CE, Composition du CCE, Durée des mandats

A qui le tour ?

La saga judiciaire continue

Global Admin.
Le 1er mars, l’ensemble des salariées de l’entité Global Admin a été transféré chez Manpower Group Solution Entreprise (MGSE) alors que le juge d’exécution doit rendre, le 16 mars, sa décision d’autoriser ou non IBM à transférer ces salariés avant le jugement d’appel sur le fond qui n’interviendra, lui, pas avant novembre 2017 (les plaidoiries se tiendront à l'audience du 24 octobre 2017 à 11 heures).

La compagnie passe en force et montre tout le respect qu’elle a de la justice française (sic).

La compagnie prend des risques, car si le juge d’exécution nous donne raison elle risque d’être condamnée à une astreinte importante par jour où elle ne respecterait pas l’interdiction de transférer les GA tant que le jugement d’appel n’est pas prononcé.

Et si la cour d’appel nous donne raison, elle jugera que le L1224-1 n’était pas applicable alors que le transfert aura été effectué depuis plus de 8 mois !

Dans ce cas, les salariées ne seront probablement pas réintégrées, mais elles pourront demander des compensations pécuniaires significatives.

GTS/IS
La direction a déposé, le 10 février sa demande d’appel de la décision du Tribunal Administratif (qui a annulé la décision d’homologation de la DIRECCTE donc annulé le PSE le 12 décembre).

Les organisations syndicales (dont l’UNSA) ont jusqu’au 6 mars pour déposer leurs conclusions et le jugement devrait être rendu avant le 10 avril.

L’UNSA assure de son soutien plein et entier les 59 salariés désignés par les critères d’ordre qui se retrouvent toujours menacés de licenciement contraint. Sans oublier les 250 Salariés  de GTS dont le poste va être supprimé dans le cadre du projet P2000.

En conclusion de tout cela et comme a osé dire l’avocat de la Compagnie lors des plaidoiries sur le PSE 2013 :

"Le dialogue social est riche à la compagnie" !

Aujourd’hui la vrai « richesse » du dialogue social est dans la capacité de l’UNSA et des autres organisations syndicales à résister à tous les mauvais coups de butoir de la Compagnie contre les acquis sociaux et le statut social chez IBM

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe 08/03/2017 09:52

Au vue du tableau des nouveaux tarifs de mutuelle envisagés, les familles nombreuses prennent une belle claque. On arrive à plus de 200€ ! IBM a prévu une augmentation de salaire pour compenser ??? :-((

Marco 06/03/2017 23:07

Bonjour,

Comme au dessus, quel est ce projet P2000 ?

unsa ibm 07/03/2017 10:36

P2000 est un projet de reskilling et redéploiement chez GTS-IS Delivery et non Delivery (hors sales) estimé à 2000 personnes en Europe, dont 250 en france (toujours dans le cadre de tranferts des postes vers le offshore (inde). Le reskilling nous parrait délicat alors qu'il y a des suppressions de postes dans quasi toutes les entités. L'UNSA craint surtout des pressions afin de se diriger "vers la porte de sortie" soit en utilisant le Centre Compétences Carrières, les licenciements pour insuffisance professionnelle, .....

Une question 03/03/2017 21:50

Bonjour,

Étant salarié de GTS, je me pose la question qu'est ce que le projet P2000 ??????

Vas ton encore passé une journée à souffrir ??

C est infernale !!!

Une question 05/03/2017 11:29

Une année à souffrir et non une journée...