Comité Central d'Entreprise Extraordinaire du 13 mai 2015 : Plan de départ Volontaire 2015

Publié le par unsa ibm

Déclaration liminaire de l'UNSA

L’UNSA IBM prend acte du plan de départ volontaire (PDV)  2015 annoncé concernant un objectif de suppression de 345 postes. Ce plan s’inscrit dans la continuité du PSE 2013 (689 suppressions de postes), du PDV 2014 (438 suppressions de postes) et du plan de préretraite de fin 2014 (161 suppressions de postes).

Pour l’UNSA IBM ce plan est à regarder à l’aune  du plan prévisionnel triennal qui prévoit au global 929 suppressions de postes.

Pour l’UNSA IBM ce PDV 2015 qui s’inscrit dans un PSE est le moyen qu’utilise la Compagnie pour réaliser une première étape permettant d’atteindre les objectifs de suppressions de postes du plan prévisionnel triennal.

Pour l’UNSA IBM ce PDV 2015 appelle d’autres PSE pour 2016 et 2017.

Compte tenu des prévisions d’embauches annoncées, l’UNSA IBM estime qu’il faudra procéder à des départs d’environ 1500 personnes pour atteindre l’objectif de 929 suppressions de postes  et que le PDV 2015 n’est qu’une toute petite étape du processus.

L’UNSA IBM sera vigilante à ce qu’il n’y ait pas de « plan caché » comme par exemple des licenciements pour « insuffisance professionnelle » et que la compagnie ne finisse pas par réaliser des licenciements contraints ou des « ventes par appartement » pour atteindre ses objectifs.

Dans ce contexte L'UNSA IBM se battra autant pour que les conditions de ceux qui veulent partir soient bonnes et sécurisées que pour défendre les conditions de travail de ceux qui restent.

 

nb : D'autres informations sur ce PDV vont très rapidement suivre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

combien 18/05/2015 14:29

Sait-on combien il y a eu d'embauches dans le nouveau centre d'IBM à Lille ? ...Centre inauguré en grandes pompes avec M Aubry, A. Montebourg et où plus de 700 personnes devaient être recrutées pour "compenser" les départs du moment.
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

"Dans ce contexte L'UNSA IBM se battra autant pour que les conditions de ceux qui veulent partir soient bonnes et sécurisées que pour défendre les conditions de travail de ceux qui restent."....
vu la fonte des effectifs en France, il ne restera plus beaucoup de monde à défendre.